Choisir son isolant phonique

Pour isoler correctement les diverses parties de son habitation, que ce soit les murs, le plafond, ou le sol, on se tournera toujours vers un isolant à structure poreuse, et souvent vers un matériau fibreux.

Ce dernier emprisonne de l’air immobile qui a pour but de piéger et de retenir au maximum le bruit.

La structure doit être suffisamment rigide pour assurer le bon fonctionnement mécanique des parois, mais également assez souple pour isoler phoniquement de la meilleure des façons.

Il existe de nombreux isolants, voici ceux qui sont le plus couramment utilisés.

Obtenir 3 devis gratuitement

Les laines minérales

meilleur-isolant-phonique

La laine de roche

C’est probablement le matériau le plus utilisé en construction et à juste titre. La laine de roche est excellente pour absorber les sons, et notamment les bruits d’impact.

On l’utilise donc volontiers pour isoler un plafond ou un sol à l’étage. Elle est issue du basalte et offre autant d’atouts au niveau thermique que phonique.

Sa résistance au feu et sa qualité non-hydrophile lui permettent de s’adapter à tous les milieux, ce qui en fait un isolant de choix.

Elle garde sa consistance durant plusieurs dizaines d’années, et donc ses performances ne s’altèrent qu’après de très nombreuses années.

La laine de verre

Elle s’utilise plutôt en rénovation, mais trouve aussi bien son utilité en construction.

Ses qualités d’isolant phonique ont fait leurs preuves et on la retrouve très souvent dans les studios ou les petits appartements pour corriger les problèmes de bruit venant du voisinage.

Sa structure poreuse et particulièrement élastique permet aussi bien d’atténuer la transmission des bruits aériens que des chocs afin d’assurer du mieux possible la correction acoustique.

Elle conserve durablement son épaisseur, pendant plusieurs dizaines d’années, et ses performances restent donc les mêmes pendant tout ce temps.

Obtenir 3 devis gratuitement

Les laines naturelles

Elles ne sont généralement pas conseillées pour une isolation acoustique de qualité, leurs performances étant plutôt limitée.

Cependant elles peuvent dans certains cas se montrer très utile en réduisant légèrement les bruits et se pose très simplement.

Compléter avec un revêtement offrant de bonnes performances, la laine de mouton, le chanvre ou le lin, peuvent être des solutions tout à fait acceptables.

Le liège expansé en plaque

Beaucoup considèrent le liège comme l’isolant parfait. Il assure une très bonne isolation phonique tout en assurant une isolation thermique exceptionnelle.

Sa facilité de mise en œuvre lui permet d’isoler les murs, les sols, les plafonds ou encore les combles.

Ce matériau résiste à tout, il est hydrofuge, ininflammable, étanche, il résiste à la compression, aux insectes, aux rongeurs…

Le liège est également écologique, bref, il n’a réellement que des qualités.

La ouate de cellulose

ouate-de-cellulose

C’est un matériau isolant dit naturel, sa matière première est végétale puisqu’elle provient des arbres, mais il s’agit en réalité du recyclage du papier de journaux neufs invendus.

C’est donc un matériau totalement écologique. On apprécie son prix, mais également ses performances en terme d’isolation thermique, et bien sûr phonique.

C’est en plus un excellent régulateur d’humidité.

Elle peut servir aussi bien pour isoler les murs que les plafonds ou les sols.

La ouate de cellulose atténue aussi bien les bruits aériens que les chocs.

Elle résiste particulièrement bien à l’humidité, et restera donc performante pendant de très nombreuses années.

La mousse composite de polyuréthane

Elle n’est pas considérée comme le meilleur isolant phonique, mais dans certains cas elle peut très bien faire l’affaire.

Elle est légère et facile à poser, ce qui permet de faciliter une correction acoustique en rénovation.

Elle assure également une bonne isolation thermique, et ne se dégrade pas avec le temps.

Obtenir 3 devis gratuitement